Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

mardi 20 janvier 2015

Réauville / l'abbaye d'Aiguebelle par le bois de la Clave (Drôme)

En hiver, les journées écourtées ajoutées au temps de trajet automobile font que je suis plutôt en recherche de balades assez rapides me permettant de rentrer à la voiture avant la tombée de la nuit... La balade d'aujourd'hui est très courte, mais le site de l'abbaye d'Aiguebelle mérite plus de temps. Connaissant déjà les lieux et ne m'y suis pas attardé, mais si ce n'est pas le cas, prévoyez le temps supplémentaire pour la visite de l'abbaye (une bonne heure de plus).

Le départ de la balade se situe dans le petit village de Réauville, qui lui même vaut une petite visite. Hormis le site de la Sablière qui présente un intérêt géologique, Réauville, ancien village médiéval, est riche d'un patrimoine historique au milieu d'un patrimoine naturel composé de lavandes, chênes truffiers et arbres fruitiers. La partie nord est très boisée et c'est ce bois que nous allons traverser pour rejoindre le monastère dans son paisible vallon.

Une fois n'est pas coutume, il ne s'agit pas d'une boucle mais d'un aller-retour, si ce n'est la boucle qu'on l'on effectue autour de l'abbaye, déjà empruntée à l'hiver 2011.

Se garer près du cimetière permet de traverser la Grande Rue riche de belles et vieilles maisons.


Mais il ne faudra pas oublier, quitte à s'écarter quelque peu de la route principale à aller rendre visite à la Vierge à l'enfant sur son promontoire de safre.



Le promontoire offre une vue superbe sur le village  mais aussi sur 14 autres communes du canton de Grignan, ainsi que sur les montagnes environnantes notamment la Lance, le Mont Ventoux mais aussi les montagnes de l'Ardèche ou les dentelles de Montmirail, avec l'aide de deux tables d'orientation.







Un premier panneau de randonnée se trouve à proximité. Nous sommes à "Rue de la Cure" altitude 255m, et ce n'est pas la direction "Abbaye d'Aiguebelle" à 7km que nous allons suivre mais "Bois de la Clave" à 900m.



 Au carrefour de la Mairie ne pas suivre la route qui mène à Taulignan mais prendre plein nord "le chemin de Montjoyer" dans le prolongement de la cabine téléphonique.





cette petite route se transforme ensuite en chemin de terre carrossable.
















Pour arriver au carrefour "Bois de Clave" doté d'un joli panneau de rando :



illisible... Les dégradations de bien publics sont partout.... Je parviens quand même à voir la direction de l'Abbaye et prend donc la piste de gauche.

Bientôt il faudra quitter la piste pour prendre à la prochaine intersection un plus petit chemin à droite, bien sympathique, mais pas du tout balisé.


Il est facilement reconnaissable, il présente des traces pour les chariots en son sol rocheux :



Ensuite on suit le chemin tout droit jusqu'à la prochaine intersection. Après le terrain plat au milieu de la garrigue on amorce une pente dans le bois aux arbres plus imposants,


il nous amène plus bas à une nouvelle intersection,




là où se situe le poteau "Ruines de la sainte famille" alt 275m. A partir de là on amorce la boucle autour de l'abbaye d'Aiguebelle que l'on peut prendre dans le sens que l'on veut, et c'est ça qui est bien !

Pour moi à gauche, direction les fameuses ruines de cette ancienne chapelle. Cette petite boucle a déjà fait l'objet d'un article, j'ai donc pris de nouvelles photos.





Si la chapelle est ruinée, la sainte famille est bien là. Le socle de béton suppose un âge plus récent....










Il sera difficile d'avoir une jolie vue sur l'abbaye entière que l'on devine en contrebas, les grands arbres de la forêt la dissimulent jusqu'au dernier moment. On pourra toutefois apercevoir quelques éléments d'architecture ou entendre la cloche appelant à la prière.

Le sentier très agréable sous les grands arbres descend jusqu'au ruisseau. Le monastère a été bâti au XIIème siècle par des moines de Morimond en Champagne dans un petit vallon au confluent de trois ruisseaux, la Vence, le Rang et le Flamenche. Son nom actuel provient de la forme francisé du mot aigua issu du latin aqua qui signifie eau. Les belles eaux du vallon, les Aïgues belles ont donné leur nom au monastère.





Après avoir passé la passerelle sur la Vence, on débouche au soleil en contrebas de la boutique des moines. A gauche un champ de lavandes :



A droite, des gravats et des ordures du plus mauvais effet... Dommage.



Pour ceux qui ne connaissent pas, il faudra consacrer au monastère le temps qu'il mérite pour la visite de la boutique, du mémorial des moines de Tibhirine, l'église, la réplique de la grotte de Lourdes, dans une ambiance fraiche et reposante.





 Je traverse les lieux dans le sens de la montée pour retrouver la route D550 qu'il faudra rapidement quitter pour un chemin descendant sur la droite, guidé par le nouveau balisage mis en place depuis ma dernière venue.



Suivre "pré Lacard" puis "Ruines de la sainte Famille". Arrivés à ce panneau on aura effectué 1,8km depuis l'abbaye.



Au pré Lacard, les chevaux sont toujours là.



Au gué je ne vous conseille pas de vous tenir à la clôture.

Puis c'est la courte remontée et retour au village, le soir tombant, en passant devant l'église. Elle était fermée ce jour là, mais je vous propose quelques photos de l'intérieur prises auparavant.








Sur près de 8km, cette petite balade aux multiples intérêts offre deux facettes de cette belle région : au dessus le plateau sec de la Clave et plus bas la verdoyante et fraiche vallée de la Vence.








2 commentaires:

stefjourdan a dit…

Quelle est l'histoire de la "sainte-famille" ? On m'avait initié à sa visite il y a très longtemps, et j'ai revu le site aujourd'hui. Mais j'ai rien reconnu ! Je me souvenais pas des statues, par contre je voyais une grande nef sans toit dans un champ ouvert or là tout est entouré de truffières (les chênes ont pu pousser pendant ma longue absence il est vrai?)

Lena26 a dit…

Bonsoir, je me souviens n'avoir trouvé aucun renseignement sur cette chapelle lors de mes recherches. Son existence semble effacée de la mémoire collective, je trouve cela étrange et bien dommage. Toujours est-il que les statues ne semblent pas très vieilles comme peut en témoigner leur socle en béton.
Merci de la visite et de votre témoignage.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...